Les grandes étapes de Phare

1986 – Véronique Decrop ouvre un cours de dessin pour les enfants cambodgiens à Site 2 (200 000 personnes, à l’époque le plus grand camp de réfugiés au monde) sur la frontière thaïlandaise, dans le cadre des activités de l’ONG thaïlandaise COERR, jusqu’à la fermeture des camps en 1993. Durant ces huit années, plusieurs centaines d’enfants y ont circulé et ont mis en image leurs histoires et celles de leur pays.

1988 – Fondation de l’association PHARE (loi 1901) qui devient le relais indispensable pour faire connaître l’expérience humaine que nous racontent ces enfants au moyen de leurs dessins, véritables porte-parole des millions de réfugiés que le monde connaît à l’heure actuelle L’association PHARE se définira deux axes, en Thaïlande et plus tard au Cambodge d’une part, avec l’enseignement et le développement de talents productifs et en Europe d’autre part, par des événements et manifestations en vue de développer la communication et l’échange entre les deux cultures.

Réalisation du livre « Voyage dans les rêves des enfants de la frontière ».

Exposition des dessins des enfants à l’Institut de l’Enfance et de la Famille, inaugurée par Mme Danielle Mitterand, au centre Beaubourg, à Grenoble, en Suisse et au Luxembourg.

                          .

1993 – Réalisation d’un film documentaire, « Ombre et Lumière », tourné en 16mm.

Le film, en 1991 encore à l’état de projet, avait reçu un prix décerné par la Commission nationale Consultative des Droits de l’Homme. La projection inaugurale a eu lieu en mai 1993 à la Grande Arche de la Défense et a été suivie d’autres projections au musée Guimet (Paris).

Suite aux accords de paix, les camps ferment, les réfugiés rentrent au Cambodge. L’association PHARE ferme son cours de dessin à Site 2 et décide de poursuivre son action au Cambodge.

1994 – PHARE achète une rizière pour la construction de son centre, et effectue le remblaiement pour la mise hors d’eau du terrain.

1995 – Construction de l’école et aménagement, travaux de réfection de la route d’accès.

Décembre 1995 : ouverture de l’école avec le cours de dessin (moyenne journalière en 1997 : 72 élèves).

1996 – Ouverture d’une nouvelle activité — le chant choral — sous la supervision d’une musicienne allemande (moyenne journalière en 1997 : 62 élèves).

1997 – Ouverture de la bibliothèque enfantine (moyenne journalière en 1997 : 59 élèves) L’Association PHARE passe à la phase d’autofinancement : des ventes de ses produits dépend la continuation de son programme.

1998 – Véronique Decrop passe le relais à une ONG, Enfants réfugiés du monde, chargée de poursuivre les programmes et d’ouvrir de nouvelles activités, comme le cirque. Chargée aussi de suivre la formation des fondateurs dans la gestion du centre.

2001 – Création de l’association Phare Ponleu Selpak (PPS), avec le groupe des fondateurs. Sa vocation est de prendre la responsabilité du centre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s